Dante et la Sainte Apogée de la Tradition Romaine, 2e Partie

Suite de la traduction de Guido Di Giorgio

Si Virgile représente l’ancienne tradition et Béatrice la nouvelle tradition et si, au seuil du Paradis Terrestre, Virgil disparaît devant Béatrice, Béatrice disparaît aussi lorsque le mystère divin est saisi par Dante dans sa réalisation immédiate et ce qui reste alors, au-dessus et au-delà des deux traditions unifiées à jamais est, dans ce moment décisif, Rome.

Continuer de lire « Dante et la Sainte Apogée de la Tradition Romaine, 2e Partie »

Dante et la Sainte Apogée de la Tradition Romaine, 1re Partie

La Tradizione Romana par Guido De Giorigo

Le gisement d’or traditionnel qu’est Rome dans l’unité vivante des deux formes se complétant une et l’autre dans une parfaite harmonie et un équilibre, se trouve entièrement en Dante qui fut le premier à révéler le mystère de la Romanité. Le sacré, produit d’une synthèse créatrice des éléments contenus dans l’ancienne et la nouvelle tradition, démontre qu’il peut être appelé le prophète du Catholicisme Fasciste [Cattolicità Fascista] dans la signification absolue de l’expression.

Continuer de lire « Dante et la Sainte Apogée de la Tradition Romaine, 1re Partie »

Civilisation qualitative

Le vrai progrès respectera toujours la ligne de développement formel de l’homme. Elle donnera lieu à une civilisation qualitative telle que fut la civilisation de la Grèce au IVe siècle av. J.-C. et, à un degré plus élevé, la civilisation de l’Europe occidentale au XIIIe siècle. Si l’attention des gens est détournée des choses spirituelles et tournée vers les conquêtes matérielles, vers la culture de l’utile, c’est-à-dire de tout ce qui sert à favoriser les relations humaines et l’assouvissement des besoins corporels et aux conforts de l’homme, l’orientation de la vie change graduellement. Les moyens deviennent la fin. La civilisation est quantitative plutôt que qualitative.

~ Denis Fahey, The Mystical Body of Christ in the Modern World (p. 140)

Continuer de lire « Civilisation qualitative »